Le drone : le nouveau marché de tous les paris

parrot

Les appareils volants de haute technologie, se distinguant notamment par leurs images et prises de vue de qualité et inhabituelles et plus connus sous le nom de drones séduisent de plus en plus de marchés. Cette caractéristique devrait alors également sans tarder susciter la création de nouveaux projets dans un secteur où le sort des entreprises repose en partie sur de bonnes images et un bon espionnage : celui de la surveillance. Explication de ce boom des achats de drone avec notre partenaire meilleurdrone.com

Un drone pour surveiller votre maison

L’on s’attendait à ce que ce petit engin multiplie encore davantage ses fonctions. Cette fois, le drone s’installe chez vous, comme un petit espion prêt à vous livrer toutes les images de surveillance de votre salon, votre jardin ou votre terrasse. Une firme semble alors particulièrement convaincue du potentiel de ces engins, lorsqu’ils sont utilisés comme dispositifs de surveillance : Parrot, principal constructeur français, également dédiée à la création de drones d’industrie et d’agriculture. Ainsi, les constructeurs de ce type d’engin volants convoitent particulièrement les collaborations avec les entreprises de sécurité, ainsi que celles qui souhaitent augmenter leur sécurité : hôtels, stations d’essence, bureaux… Et il ne s’agirait là que d’une manière de revisiter la principale fonction des drones, qui à l’origine est de servir au renseignement et à la surveillance dans le secteur militaire. Selon Francis Duruflé, vice-président de la Fédération professionnelle de drone civil ou FPDC, la sécurité est également un marché très prometteur et très demandeur. Par ailleurs, le marché du drone civil doit entre 80 % et 90 % de sa réussite à la captation d’images aériennes effectuées par ces engins exceptionnels.

Des drones de surveillance pour les petites structures et auto entrepreneurs

Le marché des drones de surveillance s’adresse également à d’autres entreprises : les petites structures et les autoentrepreneurs, dont certains font déjà appel par exemple aux services de géomètres et photographes utilisant des drones. La police pour sa part a déjà testé l’utilité de ces engins entre autres lors d’un match de foot. Les chantiers de ligne à grande vitesse bénéficieraient aussi facilement des avantages de ces appareils, notamment face au vol de câbles.