Le savoir-faire industriel

Avec tout ce que l'on dit de la mondialisation économique dans les journaux et ce que l'on en montre à la télévision, on ne voit pas toujours l'industrie et ses produits du plus bel œil. Pourtant il est temps de prendre conscience que ce système est celui dans lequel nous vivons, nous travaillons et nous consommons chaque jour et qu'il ne s'agit pas seulement d'un mode de fabrication, de distribution ou encore de communication qui ne s'apparente qu'à des pratiques visant à privilégier les uns pour affaiblir les autres. En effet depuis la révolution de la fin du dix-neuvième siècle, les industries produisent plus, donc elles embauchent davantage, diffusent du progrès dans le monde entier et favorisent de cette façon une amélioration constante de la vie quotidienne de millions de personnes.

Transmission de compétences

Au début de l'industrialisation de nos sociétés, de nombreux besoins se faisaient ressentir non seulement dans les foyers, mais aussi dans de nombreux secteurs de l'économie mondiale. L'arrivée du vingtième siècle donnait des ailes aux hommes et aux femmes désireux d'améliorer l'existence des autres, et cela s'est manifesté aussi bien dans le monde des idées, en particulier politiques, que dans l'évolution de la production à grande échelle de biens de consommation courante. Or ceux-ci n'auraient jamais pu être pensés, conçus, ni fabriqués sans que l'on se base sur des savoir-faire industriels développés en amont durant des décennies, voire des siècles. Dans le monde actuel, il en va de même, et c'est aussi cela, l'humanité. 

Se réinventer pour le meilleur

C'est en effet en progressant, en s'améliorant, en innovant, en se remettant en question, mais toujours en partant d'une base solide et établie, que les hommes ont pu avancer depuis cette période et jusqu'à aujourd'hui. Nous pouvons être fiers de ce qu'ont imaginé et accompli nos aïeux, de 'imagination dont ils ont fait preuve et qui nous ont donné les idées et les compétences pour réaliser des avions capables de traverser tous les continents, des moyens de communication faisant disparaître les frontières réelles, des instruments pour échanger des connaissances comme des savoir-faire d'un bout à l'autre de la planète… mais aussi des outils pour travailler mieux, plus efficacement. Qu'aurait-on pu faire de mieux ?