Les pièges à éviter avant d’acheter sa maison

Certaines décisions, de par les conséquences qu’elles engendrent à long terme, ne sont pas à prendre à la légère. C’est le cas pour l’achat d’une maison qui nécessite d’être mûrement réfléchi. Cependant, les acheteurs, certains par précipitation, d’autres encore par ignorance, tombent dans des traquenards qui peuvent entraîner l’augmentation du coût d’acquisition du bien immobilier, ou même l’achat d’une maison inappropriée pour ses besoins. Retrouvez ci-dessous certains pièges à éviter lors de l’achat de sa maison.

Acheter sans connaître les prix sur le marché.

Vous ne devez pas hésiter à faire des recherches assez poussées pour connaître les prix du marché. Cela vous aidera à faire de bonnes offres au vendeur de la maison contemporaine plein pied qui vous intéresse. Ne vous laissez pas dominer par vos émotions. Pesez le pour et le contre. Déterminez les critères de la maison qui répondra à vos attentes, à celles de votre conjoint, et de vos enfants. Evaluez la distance entre la propriété et votre lieu de travail, mais aussi avec l’école.

Propriété illégal et descriptif incohérent

Vérifiez que la maison appartient belle et bien aux vendeurs, et qu’elle est libre de toute hypothèque ou autre souci légal. Il est important de vous assurer que les caractéristiques faites de la maison sur les papiers sont conformes à la réalité. N’hésitez donc pas à demander un certificat de localisation qui est bien à jour, afin de pouvoir faire une comparaison.

Rénovations, sous-estimation et autres

Engagez un professionnel qui examinera la maison pour découvrir d’éventuelles réparations non divulguées par le vendeur. Et conditionnez l’exécution du contrat au compte rendu de l’examen. Dans votre estimation des coûts, songez à prendre en compte les droits d’enregistrement, les frais d’actes notariés…

Le vendeur est tenu de respecter les engagements pris dans le contrat. Dès le départ, fixez-lui un montant qu’il devra vous verser à titre de dommages en cas de non respect des accords. Votre vendeur doit vous faire un inventaire de toutes les charges que vous aurez à supporter. Cela vous évitera de faire face à des frais inattendus.

Arrivé à ce stade de la transaction, ne vous empressez pas de signer. Relisez bien tous les papiers pour être sûr qu’il n’y ni ajout ni suppression de certains termes du contrat, et que ce qui a été écrit est conforme à ce qui a été convenu.